LE PRÉFET DE LABÉ, ELHADJ SAFIOULAYE BAH, IGNORE LE SENS POLITIQUE DE SA FONCTION (opinion )

0
112

Share on FacebookTweet about this on TwitterPrint this page

Alpha Condé est un mal pour la Guinée. Il nous raconte tous les jours que les cadres guinéens sont incompétents, ou malhonnêtes. Mais, lui-même, tous les jours, multiplie et répète des actes d’incompétence inqualifiable en nommant volontairement des cadres ignorants, qu’il refuse aussi de sanctionner lorsqu’ils commettent des bévues.

Safioulaye Bah, récemment nommé préfet dans la Circonscription Territoriale de Labé, est l’auteur d’un discours honteux. La honte de la part d’un préfet qui affirme de manière ostensible : << Nous invitons le chef de l’Etat Alpha Condé à Labé pour qu’on lui montre, nous aussi, que nous l’aimons, et nous espérons bénéficier du revenu national. (…) Il faudrait que Labé ait le courage, que Labé n’ait pas peur, que Labé sache ce qu’il veut…Labé ne peut pas être éternellement opposé à celui que Dieu a mis en place…>>.

Ce discours du préfet est un acte d’incompétence. Safioulaye Bah ignore le sens politique de la fonction. Il est ignorant, mais le grand ignorant, c’est celui-là qui l’a nommé à ce poste de responsabilité.

L’ignorance du préfet, c’est le fait de ne pas être au fait des textes réglementaires qui régissent la fonction d’un préfet. La grande ignorance du président Alpha Condé, c’est le fait d’avoir l’incapacité maladive de remettre à leur place, les cadres de l’Etat qui, dans l’exercice de leurs fonctions, vont au-delà des limites établies.

Dans le cadre de l’organisation territoriale, la Constitution guinéenne dans son article 136 est absolument claire :  » Les Circonscriptions Territoriales ( les Préfectures et les Sous-préfectures ) sont administrées par un représentant de l’Etat assisté d’un organe délibérant. Les Collectivité Locales ( les Régions, les Communes Urbaines et les Communes Rurales ) s’administrent librement par des conseils élus, sous le contrôle d’un délégué de l’Etat qui a la charge des intérêts nationaux et du respect des lois « .

Cela dit, le préfet est un fonctionnaire qui représente l’Etat dans une Circonscription Territoriale. Il représente l’Etat, et non le parti au pouvoir. Il est envoyé dans ladite Circonscription Territoriale avec une délégation de pouvoir préalablement bien définie. Il doit, par exemple, défendre le respect des lois de la nation. Sa mission est de défendre les intérêts de l’Etat, et non d’un parti politique, ou d’un individu.

Le préfet n’est pas le maire de la Commune. Le maire est un élu de la Collectivité Locale libre de ses mouvements politiques. Un élu défend son parti. Il peut tenir des discours politiques objectifs ou subjectifs, et personne ne l’en voudra. Un préfet doit demeurer apolitique du moment qu’il est représentant de l’Etat, qui est un ensemble de personnes vivant sur un territoire déterminé et sous l’autorité des lois.

Safioulaye Bah doit savoir qu’il représente tous les guinéens, de toutes les sensibilités politiques dans la préfecture de Labé. Il lui est interdit de tenir des discours politiques. Il peut soutenir le chef de l’Etat Alpha Condé seulement dans le cadre de la défense des intérêts de l’Etat, tel que le respect des lois par les citoyens. C’est tout, et rien de plus.

Safioulaye Bah doit savoir, enfin, que la répartition du revenu national entre les Circonscriptions Territoriales ne se fait pas en fonction de la préférence des sensibilités politiques pour le chef de l’Etat. La répartition des richesses de l’Etat entre les guinéens ne doit reposer sur aucune considération politique partisane.

Aussi, notre préfet doit savoir, une fois pour toute, qu’en république démocratique de Guinée, les citoyens élisent leurs chefs, ce n’est pas Dieu. Mélanger la politique et la religion, c’est une forme flagrante et injuste de vouloir endormir les consciences des paisibles citoyens guinéens.

Vive la démocratie ! Vive la république ! Vive le respect des lois de la Constitution !

Naby Laye Camara

Share on FacebookTweet about this on TwitterPrint this page

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here